Vous avez composé le 115…

Le drame de Douai rappelle à juste le titre, comme l’a fait Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, que la France manque d’hébergements d’urgence malgré les efforts que font le gouvernement et les villes pour y rémédier. Mais la prise en charge des personnes à la rue, c’est aussi un travail de longue haleine qui se fait toute l’année. Repérage des sans abris, présence pour tisser du lien, orientation, restauration de l’estime de soi,… Les medias invitent chacun à signaler les sans abri au 115. J’ai été administrateur du Samu Social, j’ai vu la qualité du travail accompli mais aussi la surcharge en cette période de grands froids. Le 115 est avant tout réservé aux sans abri et à ceux qui les accompagnent. Si cela part d’un bon sentiment, il vaut mieux que les citoyens inquiets préviennent les maraudes pour leur signaler la présence d’une personne à la rue, peut être non connue ou perdue de vue par les maraudeurs. A la Mairie du 3e, nous avons dès 2009 ouvert une adresse mail: sdf3@paris.fr . Elle permet à toute heure de recevoir les signalements des habitants du 3e puis de les réorienter vers les maraudes. Simple, efficace, et cela n’embolise pas le 115… A bon entendeur…


Article Categories:
Mes coups de gueule · Mes positions

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *