Arnaud Lagrange, passer de dire à faire

Qui fréquente le Conseil de quartier Arts et Métiers n’a pas pu passer à côté d’Arnaud. Quand ce Conseil souffrait de désaffection, il s’y est engagé pour lui redonner force et vigueur. Pari gagné: de nombreuses (nouvelles) personnes y (re)viennent, le budget participatif y donne l’occasion de penser de nouveaux projets et les apéros ou dîners de rue sont devenus des traditions. Arnaud est devenu celui qui fait et non plus celui qui dit. Comme quoi, quand on donne aux citoyen-ne-s l’occasion de réinventer ou de réinvestir la démocratie locale, on facilite aussi le vivre ensemble!

 

Le 3e a franchi l’Histoire et s’est fait des histoires. C’est quoi votre histoire du 3e ?

Si j’ai fait le choix de vivre dans le 3ème, ça n’est pas uniquement pour satisfaire ma passion des transports en m’installant à proximité du musée des Arts-et-Métiers ! C’est aussi parce qu’en 2006, j’y ai fait une belle rencontre, celle de l’homme que j’aime et avec qui je vis depuis 8 ans dans l’arrondissement. Le 3ème n’est pas pour moi juste une adresse, mais un quartier de vie, un écrin au cœur de Paris. Et c’est pour cela que j’ai décidé de m’engager dans la démocratie participative – dans un Conseil de quartier notamment – afin de proposer des idées, de contribuer aux échanges entre les habitants… bref, de contribuer à faire vivre l’âme du 3ème, notamment à l’échelle d’un quartier.  Depuis que je vis le 3ème, je suis enfin passé du « dommage qu’ils n’aient pas pensé à ça…» intériorisé à « et si on réalisait tel projet ?! » ! Et ça n’est pas si anodin…

 

Il bouge ce 3e. Vers qui, vers quoi, comment selon vous ?

Le 3ème est un arrondissement complexe, que j’ai parfois du mal à définir tant il bouge. Il est de plus en plus attractif notamment grâce à ses nombreux restaurants, cafés, commerces, lieux culturels et associatifs. Il a clairement vocation à devenir un arrondissement-clé de la vie parisienne. Il a plein d’atouts ! Trop peu connus parfois. Cela dit, il faut aussi veiller à ce que la dynamique qu’il connait depuis quelques années ne lui fasse perdre son âme. Ses habitants doivent s’y sentir bien, continuer de s’y reconnaître et avoir envie d’y rester. Ils doivent aussi comprendre que le 3ème a besoin d’être dynamique et de bouger ! L’arrondissement est petit, en pleines mutations : c’est sans doute le meilleur moment pour en faire un modèle de nouvelle gouvernance entre les habitants, les commerces, les associations, les lieux de vie et les pouvoirs publics.

 

Et vous dans tout cela, quel est votre rôle ? 

Mon rôle ? Être un citoyen actif du 3ème ! Je me suis impliqué dans le Conseil de Quartier des Arts-et-Métiers depuis plus de 2 ans avec beaucoup de plaisir ! L’équipe d’animation est jeune, dynamique, avec des profils différents et donc complémentaires. Et surtout, elle a une ambition unique et partagée : faire émerger des liens dans le quartier, les tisser, proposer des animations, des projets, échanger, co-construire…  J’essaye donc, avec cette équipe, de créer une dynamique dans le quartier et dans l’arrondissement. On rencontre de plus en plus de personnes intéressées, ou tout du moins curieuses de notre démarche. Et arriver à susciter de la curiosité, c’est déjà un bon début 😉 à suivre !


Article Tags:
Article Categories:
Au jour le jour · Le 3e, ses enfants rouges

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *