Le Figaro – Tensions à Paris face au succès d’Airbnb

Cliquez ici pour lire l’article: 2015-08-27 Le Figaro – AirBnB

« Aucune politique de contrôle systématique des locations n’existe aujourd’hui à Paris. Gauthier Caron-Thibault, le premier adjoint au maire du IIIe arrondissement, évoque des pistes de réflexion. «Il faudrait créer un registre des résidences principales et secondaires en règles et en attente de régularisation dans leurs contrats de location», suggère-t-il. Mais la Mairie concède qu’elle manque d’agents sur le terrain pour contrôler les locations. » Bien sûr, il faut se féliciter qu’Airbnb accepte de collecter la taxe de séjour et de la reverser à la Ville. Néanmoins, il s’agit là d’un excellent début qui doit s’étendre à tous les autres intermédiaires. Un début qui doit nous inciter à aller plus loin dans la régulation de ce phénomène. Si nous ne pouvons être derrière chaque propriétaire, le Législateur doit créer un statut d’intermédiaire de location touristique avec des obligations professionnelles. Vu que cette économie se développe beaucoup grâce à des intermédiaires de mise en contact, c’est à eux de vérifier que les autorisations du logement ont été obtenues, que les temps maximum de mise en location sont bien respectés, de faire part à l’administration fiscale des revenus qui en sont issus,… Nous avons besoin du développement de ce secteur professionnel (qui ferait bien de se fédérer autour d’un label qualitatif) tant pour les parisien-ne-s que pour les touristes mais cela ne doit pas se faire au détriment de nos arrondissements, de leurs habitant-e-s et de son offre de logement traditionnel.

Pour rappel, une tribune écrite précédemment: http://www.ruedebretagne.eu/?p=3430

 


Article Tags:
Article Categories:
Dans la presse · Kiosque

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *