Conseil d’arrondissement: réforme de Paris et sécurité des Parisien-ne-s au programme

Lundi soir s’est tenu le Conseil du 3e arrondissement qui a été l’occasion de faire deux communications. Une sur le statut de Paris et les chantiers lancés par Anne Hidalgo, une autre sur les mesures de sécurité prises pour la capitale suite aux attentats.

Pierre Aidenbaum a présenté le projet de réforme de la capitale que vous pouvez retrouver en cliquant ici . Quand à moi, j’ai eu l’occasion de faire part de ma satisfaction de voir abordée sans faux semblant la question du transfert des compétences entre la Ville et l’Etat, la fusion du département et de la ville et le regroupement des arrondissements du centre de Paris. Qui comprend pourquoi sur la circulation, l’insalubrité, les nuisances ou les papiers d’identité, Paris doit convaincre l’Etat alors que c’est vers elle que vont les parisien-ne-s ? Cette répartition des compétences doit évoluer. Qui comprend pourquoi la capitale est composée d’une commune et d’un département, de 2 budgets, de 2 administrations? Il faut mettre fin à cette situation pour être en phase avec la réalité: Paris est 1 seul et même service public. Qui comprend pourquoi il y a 4 arrondissements centraux pour décider sur un territoire avec les mêmes problématiques, enjeux  et difficultés ? Nous pourrions être plus efficaces sur des sujets comme le logement ou la propreté si nous décidions ensemble.

Sur les mesures de sécurité, Benjamin Djiane a présenté les mesures mises en œuvre sur la capitale. On retiendra que la Ville de Paris a budgeté 360 millions d’euros pour ses mesures dont 285 millions pour la Préfecture de Police. 1700 adresses de bâtiments pouvant être pris pour cible ont été repérées et les plus sensibles ont vu leur sécurité renforcée. La direction de la protection et de la prévention, dotée de 1000 agents, dont la mission est la vigilance sur l’espace public, a recruté 30 agents supplémentaires et a équipé chacun de gilets pare-balles. Ils viennent prêter main forte au 3400 policiers et 4800 militaires déployés dans la capitale. 165 nouvelles caméras seront installées dès 2016 portant ainsi le nombre total à 1309. Les établissements recevant des enfants ont fait l’objet d’une attention toute particulière puisque chaque établissement dépendant de la Ville est aujourd’hui équipé d’un visiophone et d’un interphone en état de marche. Autour de ces établissements, une présence banalisée, via des patrouilles mobiles, assurent la protection des plus jeunes.

Quelques autres délibérations ont agrémenté l’ordre du jour dont la poursuite du dispositif Paris Jeunes Vacances ou une modification du règlement de changement d’affectation des logements pour faciliter la transformation de bureaux en logements. Cette dernière modification permettra d’obtenir plus facilement les autorisations administratives pour changer un bureau en habitation pour une durée de quinze ans. Si au bout de quinze ans, le propriétaire peut faire revenir l’habitation en bureau sans autorisation à obtenir, mais s’il ne le fait pas, l’attribution d’habitat est réputée acquise et nécessitera une procédure administrative lourde et complexe pour redevenir du bureau. Gageons que cette disposition issue de la loi « Macron » aidera un tant soit la peu la ville de Paris à transformer 200 000 m² de bureaux en logement comme le souhaite Anne Hidalgo.

Enfin, six vœux ont été présentés :

  • un vœu (majorité municipale au nom des Conseils de Quartier) demandant à ce qu’une plaque soit apposée au 48 rue des Gravilliers pour rappeler le souvenir de l’emplacement du première siège français de l’Association internationale des travailleurs, plus connue sous le nom de la Première Internationale,
  • un vœu (EELV) relatif à la mise en place d’un budget sensible au genre par la Ville de Paris, repoussé puisque désormais la loi oblige  à produire un rapport sur l’égalité hommes femmes qui intègre un rapport budgétaire tenant compte des statistiques
  • Un vœu (majorité municipale) demandant à ce que la Mairie du 3e rentre dans la démarche de certification QualiParisEnvironnement pour une meilleure prise en compte du développement durable dans les activités municipales Voeu QualiParis Environnement – CA fev16
  • Un vœu (UMP) relatif à la condamnation du mouvement de boycott contre le pays d’Israel adopté avec des modifications apportées par Pierre Aidenbaum
  • Un vœu (UMP) relatif à la définition d’une véritable politique globale d’enseignement musical à Paris, repoussé car la réforme est en cours d’élaboration et le vœu prétend qu’elle est déjà acté.
  • Un vœu (UMP) demandant la municipalisation des voies du Quartier de l’Horloge repoussé au profit d’un vœu sur la poursuite de la mise en valeur et de l’entretien de ce quartier, que j’ai eu le plaisir de présenter. VoeuQH GCT

Article Tags:
Article Categories:
À Paris · Au jour le jour

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *