Une question de dignité

F4E72285-9C45-4230-9E1B-684883FD7362

« Ce campement se compose de personnes qui refusent les mises à l’abri parce qu’elles veulent se soustraire à l’examen des situations administratives », a complété Christophe Castaner, secrétaire d’État aux questions d’actualité au Sénat. Il faut que les Parisien-ne-s sachent que les centres d’hébergement sont pleins comme des œufs. Il faut que les Parisien-ne-s sachent que si des places après l’hiver ont été pérennisées, aucun moyen supplémentaire pour les gérer n’a été attribué par l’Etat. Il faut que les Parisien-ne-s sachent qu’aucune alternative d’hébergement n’a été proposée par l’Etat aux migrants du boulevard de la Villette. Il faut que les Parisien-ne-s sachent que quand l’Etat évacue, il ne propose aucun accueil, ne faisant que décaler la situation. Ce que Monsieur Castaner et le gouvernement défendent comme solution pour Paris, c’est l’enlisement, le cynisme et l’indignité en jouant avec la dignité humaine. Soutien plein et entier à Anne Hidalgo et Dominique Versini dans leur travail acharné pour que Paris, à sa place, tienne au mieux son rôle, ce qui implique parfois de souligner les graves manquements des partenaires mettant en péril l’équilibre d’une ville. Surtout quand ce partenaire, c’est l’Etat.


Article Tags:
Article Categories:
Mes coups de gueule

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RueDeBretagne