Conseil du 3e: culture, insertion, petite enfance, résilience environnementale et transport

Conseil-d’arrondissement

Hier soir, le Conseil de la Mairie du 3e s’est tenu avec une quinzaine de délibération. Au programme : culture, insertion, petite enfance, résilience environnementale et transport.

Commençons par la culture. Il y a une petite perle culturelle dans notre arrondissement au 54 rue de Turenne: la bibliothèque des amis de l’instruction qui date du 19e siècle. Elle est devenue un musée de la lecture populaire, conservant un patrimoine unique composé d’environ 20.000 volumes. Ces ouvrages ont été imprimés 1862 à 1933, rendant compte d’un programme idéal d’instruction conçu à la fin du 19e siècle par ses fondateurs. Tous les ans nous les soutenons financièrement. C’est toujours le cas cette année avec une subvention de 3500 euros. De même, Paris s’est engagée dans une politique visant à favoriser l’accès à la pratique artistique, notamment auprès des jeunes. Ont été créées avec le Ministère de l’éducation nationale des classes à horaires aménagés musique (CHAM). Le dispositif existe au sein de l’école Saint Merri en lien avec le Conservatoire du Centre, autour d’une dominante orchestrale et près d’une centaine d’élèves y sont accueillis chaque année pour une filière sur quatre ans du CE1 au CM2. Ces CHAM sont encadrées par une convention entre la Ville le conservatoire et le rectorat. C’est certains du bien fondé éducatif de ce dispositif que le conseil de la Mairie du 3e a voté pour autoriser la Maire de Paris à signer cette convention.

Insertion, maintenant. La Maison des initiatives étudiantes, située rue des Tournelles, accompagne et oriente les étudiant-e-s dans toutes les étapes de la vie. Notamment la recherche d’emploi ou la création d’entreprises. A ce titre elle a été reconnue Point Paris Emploi et souhaite être un centre associé à la Cité des Métiers. Elle a besoin de réorganiser ses espaces afin d’offrir un meilleur accueil du public à travers la création de divers espaces de travail et de consultation. Il a été décidé lors du Budget Participatif de soutenir les projets d’aide aux personnes en situation de précarité. Une subvention de 16000 euros sera attribuée à la MIE pour réaliser ce beau projet qui sera suivi en Mairie du 3e par Laurence Hugues.

Continuons avec la petite enfance. La Mairie du 3e continue à apporter un soutien fort au développement de l’offre d’accueil des tout petits. Ce soir Nicole Bismuth nous présente une subvention de 189 271 euros pour la gestion des 47 berceaux de la crèche Le Temps Des Ours située rue de Montmorency. Notre collègue continue avec une subvention de 1 575 000 euros attribuée à Elogie-Siemp pour la réalisation d’ici fin 2019 d’une nouvelle crèche de 90 berceaux, gérée par Crescendo en plein coeur de la Caserne des Minimes.

Résilience environnementale, ensuite. Avec le plan de développement de l’économie circulaire voté en 2017, Paris ambitionne de devenir une ville qui consomme mieux, qui recycle plus et qui produit moins de déchets. Cette volonté est plébiscitée par les parisiennes et les parisiens qui ont voté au budget participatif de 2016 pour ouvrir plus de lieux dédiés à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Il n’y a que 5 épiceries 100% vrac dans tout Paris: il faut les aider à se développer. Cette délibération prévoit le financement pour l’installation de 10 nouvelles dont 1 dans le 3e au 37 rue ND de Nazareth(merci la RIVP): Negozio Leggero, porté par la coopérative « La SCOP Volante ». L’ouverture est prévue pour l’été 2018. Nous validons ce financement: 50.000 euros pour des travaux et une subvention de fonctionnement de 10.000 euros pour l’amorçage de l’exploitation. Et je suis sûr que Laurence Hugues nous ramènera des preuves de son ouverture au prochain Conseil ! Nous continuons avec les efforts que fait la Ville pour faire oeuvre de résilience. Cela passe aussi par une végétalisation plus forte, notamment par l’action des parisiens et des parisiennes.  D’où le permis de végétaliser (plébiscité avec plus de 2800 permis) mais aussi le succès des distributions de bulbes et graines: depuis 2016, 130000 sachets de graines et 90000 bulbes.  Pour cette année, du coup, nous renouvelons l’opération avec 40000 bulles et 50000 sachets de graines qui seront mis à disposition notamment à la Mairie du 3e. Dernier élément : vous vous rappelez le PLPDMA que Benjamin Djiane nous a fait adopter en novembre 2017? Le quoi? Le Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés. Il prévoyait 20 actions pour limiter nos déchets. Maintenant il faut les mettre en oeuvre. C’est pour cela que notre collègue nous a proposé le financement d’une action innovante inspirée du « défi famille à énergie positive » mais qui s’appellera « famille zéro déchet ». Ce nouveau défi vise à transmettre les bons gestes de la vie quotidienne pour produire moins de déchets. Les élu-e-s de la Mairie du 3e ont voté OUI à main levée (cela fait moins de papier).

Toujours pour la résilience de notre ville mais cette fois-ci sur le thème des transports. Nous portons une politique ambitieuse en faveur des modes de déplacement doux pour moins de pollution. Le Plan Vélo 2015–20 nous engage pour un triplement de sa pratique. Plusieurs aménagements ont déjà été livrés ou sont en travaux, le reste est en cours de réalisation comme la rue de Turbigo, tout comme l’atteinte de l’objectif de 10000 places de stationnement supplémentaires. Pour le financement de ces opérations, nous travaillons avec la Région Ile de France et nous devons lui transmettre un plan stratégique sur 3 ans. C’est l’objet d’une délibération de ce conseil: la validation d’un plan triennal que Christine Frey nous présente sur les chapeaux de roue! Et c’est toujours Christine  qui, très agile, passe d’une délibération sur les vélos à une délibération sur le stationnement des poids lourds. La nouvelle politique de lutte contre le stationnement frauduleux commence à marcher et de nouvelles places se libèrent. Il importe que préserver un taux de places vides suffisant pour ne pas perdre de temps lors de la recherche d’une place (très énergétivore). C’est pourquoi il est proposé de nouvelles dispositions pour les poids lourds, les déménagements, les autocars et professionnels. De nouvelles grilles tarifaires, délivrance de carte de stationnement facilitée pour les utilitaires, extension des professionnels éligibles,… Cela sera applicable au 1er novembre 2018. Le Conseil de la Mairie du 3e a voté favorablement pour ces nouvelles dispositions.

Un conseil qui a vu toutes les délibérations votées à l’unanimité ! Espérons que le prochain qui aura lieu le 12 septembre à 19H aura la même chance !

Et un dernier point en guise d’informations pour nos partenaires associatifs: nos mairies d’arrondissement sont de superbes lieux qui peuvent servir à des manifestations privées. Nos salles sont donc louées pour cela, ce qui permet d’alimenter notre budget. Nous agissons ainsi depuis 2012. Avec le recul, nous améliorons le dispositif pour ne pas oublier que nous sommes avant tout une mairie, donc un bâtiment public. Si 2 tarifs sont mis en place pour des questions d’horaire, nous rendons gratuite la location pour les acteurs publics. Les associations à but non lucratif bénéficieront aussi de la gratuité et nous minorons les tarifs pour celles contribuant à l’animation locale. 

 


Article Tags:
Article Categories:
Construire le 3e

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RueDeBretagne