« Dis ce que tu penses, même si ta voix en tremble »

On appelle l’acte de cette dame comme on veut, désobéissance civile, manifestation ou acte d’insoumission, je ne peux m’empêcher de songer que toutes les revendications pour plus de liberté, d’égalité et de fraternité se font et sont victorieuses en se mettant à un moment ou à un autre personnellement en danger, quitte à braver un interdit. Et je peux ne pas être en accord avec elle, ses interrogations et son militantisme sont sains pour la démocratie. Tout cela mériterait une attitude plus grave qu’un simple « prompt rétablissement » comme on met en bas d’une carte postale collective, surtout quand la force d’état va au delà de ce qu’elle est censée faire. Et surtout pas cette attitude de majeur à mineur, du « reste chez toi, mamie », alors que notre pays connaît une augmentation sans phare du nombre de personnes âgées, investies massivement dans la société civile. Car avec Maggie Kuhn, fondatrice des Panthères Grises, elles se sont passées le mot: « dis ce que tu penses, même si ta voix en tremble ».


Article Tags:
Article Categories:
Non classé

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *