Deux nouveaux projets dans le 3e… en sous-sol!

Cette semaine s’est tenue à la Mairie du 3eune réunion de présentation des deux projets lauréats du concours Réinventer Paris dans notre arrondissement.

Tout d’abord, qu’est ce que l’appel à projet Réinventer Paris ? C’est une nouvelle manière d’inventer et de faire la Ville. Nous possédons des lieux atypiques, parfois peu adaptés à la mise en œuvre d’un équipement municipal ou à la transformation en logements sociaux. Aussi, au lieu de les garder sans qu’ils apportent beaucoup aux Parisiennes et aux Parisiens, ou de les vendre sans en maîtriser l’avenir, Anne Hidalgo et Jean-Louis Missika ont souhaité lancé cette initiative : un appel à projet international sur des lieux spécifiques pour des activités atypiques menées par des équipes solides et expérimentées. J’aime cette phrase de la Maire de Paris pour qualifier cette volonté : « Par cette démarche, nous refusons un Paris vitrifié par la nostalgie ou, à l’inverse, noyé dans un mouvement contemporain d’uniformisation ». Réinventer Paris en est à sa deuxième édition. Et le fil général en a été les sous sols. Dans le 3e, ce sont trois lieux qui ont été mis en jeu : le parking de la rue du Grenier Saint Lazare (2200m2 en sous sol), l’Atelier des Beaux Arts de la rue de Sévigné (ancien hôtel particulier de 1200m2 dont 200 de caves voutées) et une partie de la station de métro Saint Martin (propriété de la RATP, 440m2 de quai, ce dernier lieu n’a cependant pas inspiré et se retrouve sans lauréat).

C’est Sogaris qui remporte la palme pour le parking de la rue du Grenier Saint Lazare avec son projet d’Immeuble Inversé qui verra le jour en 2021 et Emerige qui aménagera d’ici 2023 rue de Sévigné la Fabrique des Arts 3.0.

Le projet porté par SOGARIS propose la transformation de l’ancien parking souterrain en un centre de services et de stockage entièrement tourné vers les besoins des riverains et des commerçants. Cet espace dédié à la logistique de quartier permettra, sur six niveaux souterrains, la mise en place de réserves déportées et de services dédiés pour les professionnels (commerçants, artisans, galeristes) ainsi que de stockage de proximité pour les particuliers. En surface s’installera une conciergerie de quartier portée par Lulu dans ma rue, nouveau service pour les habitants du quartier ancré dans l’économie sociale et solidaire. Une salle dédiée aux associations du quartier complétera ce projet pour l’inscrire dans la vie quotidienne de tous les riverains.

La Fabrique des Arts 3.0 sera un lieu dédié à la création et la fabrication artistique à l’ère du numérique, projetant ce site dans le monde des nouvelles technologies et du faire-ensemble. Ce projet proposera un écosystème inédit destiné à accueillir l’ensemble des publics concernés par la conception et la fabrication d’œuvres d’art : artistes, galeries, entreprises et grand public. Une cinquantaine d’artistes résidents pourront bénéficier des espaces de travail, des ateliers de conception et de fabrication ou encore d’une ferme d’imprimante 3D installée dans les sous-sols rendus accessibles. Les entreprises invitées pourront utiliser des salles de séminaires et former leur équipe aux outils disponibles dans les différents ateliers. Inscrit dans notre quartier, la Fabrique des Arts 3.0 offrira également des espaces ouverts à tous : cantine, galerie d’exposition et un nouveau jardin de 500 m2.

Ce sont deux projets qui apporteront beaucoup à notre arrondissement. C’est d’ailleurs l’ouverture particulière sur les riverains qui a été un de nos critères de choix importants pour départager les candidats.

Paris, on en aime les rues et les toits. Demain, on en aimera aussi les sous sols !

unnamed-1


Article Tags:
Article Categories:
Construire le 3e

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *