Communiqué de Presse, suite au décès d’une résidente survenu dans l’incendie de l’Hôtel Social du Marais

CPM3

Mardi 5 mars 2013
Pierre Aidenbaum, Maire du 3e arrondissement de Paris,
exprime sa tristesse et sa solidarité, suite au décès d’une résidente survenu dans l’incendie de l’Hôtel Social du Marais.
Pierre Aidenbaum, Maire du 3e arrondissement, et l’ensemble de son équipe municipale, expriment leur tristesse après le décès d’une résidente de l’Hôtel Social du Marais, morte asphyxiée dans sa chambre, dans la nuit de lundi à mardi lors d’un incendie accidentel.
La rapidité des secours, l’efficacité des services de police et d’incendie, et le sang froid de l’équipe d’encadrement du foyer, ont permis d’évacuer la soixantaine de résidents de l’établissement, qui ont pu regagner leur logement après l’intervention des pompiers.
L’équipe municipale a rencontré les résidents et les équipes du foyer afin de les assurer de toute sa solidarité et de son appui.
L’hôtel Social du Marais est un centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), situé 5, boulevard du Temple dans le 3e arrondissement, ouvert depuis 2001 et géré par le Groupe SOS. Il accueille des personnes en situation de grande exclusion et les accompagne le temps de leur réinsertion.

Article Categories:
Au jour le jour · Construire le 3e · Un 3e disponible pour toutes et tous

Commentaires

  • Bonjour,
    ce soir-là, c’est mon fils Guillaume qui était de garde, avec un autre accueillant, membre de l’équipe. Il vient à peine de me dire ce qui s’est passé, il ne voulait pas m’inquiéter.

    Ils ont été très réactifs, ont gardé leur sang froid, ont fait ce qu’il fallait faire pour évacuer tous les résidents en moins de 10 minutes.

    Ce sont eux qui ont tout gérés dès le départ de l’incendie signalé par l’alarme, en suivant les procédures.

    Ils vivent comme un échec de ne pas avoir pu sauver la résidente.

    Je lui ai dit qu’en réalité, l’échec aurait été de subir d’autres pertes.

    Je suis très fier de mon petit (24 ans seulement).

    Je pense qu’un message personnalisé de la mairie et/ou du responsable en chef du groupe SOS leur ferait probablement plaisir, même s’ils ont parfaitement consience de n’avoir fait leur « job ».

    Pour les résidents, ils sont leurs anges gardiens.

    CHEVALLIER FREDERIC 20 mars 2013 18 h 05 min Répondre

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RueDeBretagne